« Devant une image (…) nous sommes l’élément fragile, l’élément de passage, et elle est devant nous l’élément du futur, l’élément de la durée. L’image a souvent plus de mémoire et plus d’avenir que l’étant qui la regarde. »
G. Didi-Hubermann, « Devant le temps »

Durant 3 mois, j’ai récolté des images illustrant des articles de la presse quotidienne qui m’ont interpelé, remué, indigné. Un an plus tard, je les ai ressorties et j’ai réalisé des « montages » pour raconter quelque chose d’un peu différent. Distanciées du sujet de l’article qu’elles illustraient initialement, les images entre elles dialoguent et proposent un nouvel éclairage, nous forcent à une nouvelle et plus grande attention. La porcelaine offre un écrin délicat aux images et contribue à enclencher une pensée mouvante.

Le décalage du temps dans la réalisation est important; de même le transfert d’images rapidement mises au papier ou disparue de notre écran sur un support à l’épreuve du temps.

Technique:
Porcelaine, transferts d’images par décalques céramique
> images tirées de quotidiens